Les défauts d’une prise de parole à bannir … et des conseils pour progresser

défauts prise de parole à bannir

Madeleine Deschamps est mue par l’amour de la philosophie et la nécessité de la rendre accessible et vivante. Elle a consacré sa carrière à l’enseignement et à la formation. Aujourd’hui communicante en expression orale, elle nous donne ses conseils pour améliorer ses prises de parole.

Il y a selon elle 3 grands mots à retenir pour réussir ses prédications et plus largement toute prise de parole :

  • La vie : c’est tout ce que le corps va pouvoir transmettre dans sa gestuelle, dans l’expression du visage, dans les intonations de la voix; mais c’est aussi le choix des mots. Ce qui donne de la vie c’est un style, des interpellations, toute une dramaturgie à animer.
  • La simplicité : “il faut un seul message, comme un noyau autour duquel tournent des satellites.” Mais ces satellites doivent être reliés au noyau par des liens qui structurent le message avec une articulation solide. Par exemple, le noyau va être un sujet, un thème et les satellites seront les causes et les conséquences, des illustrations. Il faut utiliser des conjonctions pour faire des liens : en conséquence, car, parce que, bien que, à la manière de, … Cette clarté dans le message suppose de connaître les fondamentaux de la langue française !
  • La profondeur : il faut nourrir les gens ! Pour répondre à leur question il faut avoir travaillé son dossier, avoir fait des liens, des ouvertures, être allé voir ailleurs. Les personnes qui m’écoutent doivent ressortir en ayant appris quelque chose.

Pour améliorer la forme de ses prises de parole Madeleine donne trois conseils :

travailler l’organe capital qui est la voix, surveiller l’articulation, le rythme, le débit, le volume, s’exercer à voix haute, ne pas aller trop vite, faire des exercices de prononciation et de diction (que l’on trouve facilement sur internet).

alterner le style du discours avec des phrases longues et courtes, de l’abstrait et du concret, du présent et du passé, …

travailler son imagination pour trouver des illustrations qui conviennent exactement à l’auditoire. Il est capital de s’adapter à son public pour capter son attention et lui faire passer le message avec des images de son temps.

“L’imagination est l’art d’associer des idées”.

Il existe un défaut principal dans la prise de parole

Une fois identifié et corrigé, on peut supprimer tous les autres défauts qui en découlent. Ce défaut principal est le manque de préparation et le fait de parler au fil de sa pensée. Quand on n’est pas préparé, on n’est pas à l’aise, on n’a pas de plan dans la tête. Madeleine appelle cela la “présentation train” : les wagons s’enchaînent sans structuration organique : au mieux si l’intervenant est brillant, l’auditoire aura seulement retenu la dernière idée ou bien l’exemple qui lui parlait.

“Dans la prise de parole, la spontanéité est très souvent la médiocrité.”

La préparation n’enlève pas le naturel, elle supprime l’inutile.

Pour en savoir plus sur les conseils de Madeleine sur la prédication, tu peux écouter le podcast en entier.

madeleine deschamps restituer une parole vivante

“Il faut un seul message, comme un noyau autour duquel tournent des satellites.”

homélie parole

articles similaires

30 minutes pour briller

Tu travailles pour une organisation chrétienne ou tu rêverais d'annoncer la Bonne Nouvelle ?

Tu veux booster ta communication pour faire rayonner le message chrétien ?

Inscris-toi ici pour recevoir chaque semaine un podcast et des conseils inspirants pour enrichir tes compétences de communicant et progresser dans ton impact

AllEscort