Discerner ses talents

Lorsque l’on communique le message de la Bonne Nouvelle se pose alors souvent la question de ses talents : quelle est ma vocation, quelle est ma place dans mon organisation, comment servir Dieu avec mon talent ? Dan Luiten nous donne des pistes de réponses

Discerner ses besoins spirituels 

Oeuvrer à faire connaître Jésus implique de vouloir faire venir plus de monde à l’église, afin que plus de personnes connaissent Dieu. Mais il faut faire attention à ne pas combler ses besoins spirituels soi-même à travers son don naturel.

Nous avons 4 besoins spirituels qui sont l’appartenance, la valeur, la valorisation et la sécurité. S’ils ne sont pas comblés par Dieu, nous serons tentés de les combler nous-mêmes par les compliments, par la valorisation des proches, par le regard des autres sur nous, par l’amour des gens. Derrière l’envie d’amener plus de monde à l’église, il peut y avoir le besoin de combler ses besoins. Il faut donc en permanence se laisser combler par Dieu pour éviter les mauvais motifs.

Comment savoir si j’ai ce don particulier de connecter par la louange ? 

Il y a d’abbord plusieurs types de ministères chrétiens, surtout dans le chant. Dans la catégorie des chants de louanges, il y en a deux  : 

  • un chant de louange artistique où je remercie Dieu, je loue Dieu mais à travers mon témoignage et mon expérience donc c’est un chant très personnel qui n’est pas destiné à l’église puisque non adapté à toute l’assemblée. 
  • un chant de louange congrégationnel destiné aux assemblées d’église. Et là, on peut s’interroger sur sa vocation de conducteur de louange. 

Comment se manifeste ce talent ? Cet appel se manifeste par un feu en nous qui nous pousse à louer Dieu ! Nous aimons voir les autres connecter avec Dieu, le louer et l’adorer. Dan confie : “dans mon cas à chaque fois que je conduis la louange devant une église et qu’à un moment donné dans l’adoration j’ouvre mes yeux et je vois les gens les yeux fermés et les mains dans les airs j’ai une émotion qui me vient parce que je sais qu’ils m’ont oublié. A ce moment je fais exactement ce que je suis censé faire : les amener à Dieu tout en me faisant oublier.

Pour savoir si tu es fait pour être conducteur de louange, demande toi si tu as plus envie d’offrir un chant ou bien de connecter les gens à Dieu.

Comment faire corps avec son organisation chrétienne ? Comment rester unis avec son pasteur, son équipe, ses bénévoles, ses techniciens ?

Communiquer la Bonne Nouvelle est un exercice collectif. Dan Luiten, expert en conduite de louanges précise que l’unité dépend de chacun : “À partir du moment où tes besoins spirituels sont comblés par Dieu, tu n’as plus besoin de montrer que tes motifs sont purs car ton seul but est de servir l’église, d’aider et de bénir les gens, donc va se développer une sorte de soumission naturelle, une humilité.”

Ce conseil lui vient de la Bible : la soumission est la clé pour la bénédiction “qu’il est doux pour deux frères de demeurer ensemble” psaume 133. La soumission dans l’unité amène la bénédiction. “Par contre si je n’arrive plus à trouver d’entente avec mon leadership parce que ma vision ne colle plus avec l’ADN de l’église alors il faut savoir se séparer dans de bons termes :  Paul et Barnabas se sont séparés sur un désaccord de fonds qui empêchait de fonctionner ensemble, mais ils sont restés frères et chrétiens.”

“On a chacun nos dons naturels et on doit les utiliser pour le royaume”

articles similaires

30 minutes pour briller

Tu travailles pour une organisation chrétienne ou tu rêverais d'annoncer la Bonne Nouvelle ?

Tu veux booster ta communication pour faire rayonner le message chrétien ?

Inscris-toi ici pour recevoir chaque semaine un podcast et des conseils inspirants pour enrichir tes compétences de communicant et progresser dans ton impact

AllEscort