Comment améliorer sa communication avec des clients non technophiles ?

comment améliorer sa communication avec clients

Développeur pour l’agence de communication Progressif Média, Jean-David Daviet est passé derrière le micro de Communicants Chrétiens pour nous donner les clés d’une communication fructueuse avec des clients peu habitués au digital

Considérant son métier de codeur comme une mission pour le Royaume, Jean-David reconnaît toutefois que les développeurs ont souvent du mal à sortir de l’ombre. Or leur caractère introverti ne doit pas être un frein à la réussite du projet.

Ayant œuvré pour de nombreux projets chrétiens, il trouve du sens derrière les lignes de code en constatant les impacts concrets dans la vie de tous les jours. Il cite par exemple le projet de chaîne de prières portée par Porte Ouverte, qui permet à des milliers de personnes de s’investir via un site web en priant concrètement pour des gens à l’autre bout du monde. Un autre projet à impact le rend fier : c’est le site des Missions Étrangères de Paris qui permet à de nombreuses personnes de découvrir leur mission concrète : envoyer des prêtres et des jeunes aider les plus défavorisés dans le monde.

Malgré le sens qu’il trouve dans son travail, Jean-David assure que la réussite du projet ne dépend pas tant des qualités techniques du développeur que de sa capacité à communiquer et à comprendre les besoins concrets du client et des utilisateurs. Le métier s’étant largement démocratisé, la différenciation va donc se faire sur les qualités relationnelles du développeur, dont le rôle est crucial.

Voici ses conseils précieux pour améliorer sa communication au sein de l’équipe et avec les clients pour que les besoins soient parfaitement compris et concrétisés.

Rester humble

Lire la Bible permet de se remettre face à soi-même par rapport à Dieu, cela nous rappelle que sans Dieu nous ne sommes rien, que nous devons nos atouts et compétences à Lui.

Éviter le téléphone arable

Plus il y a d’interlocuteurs, plus il y a un risque de perdre des informations. Donc il ne faut pas hésiter à sur-communiquer, et à se mettre à la place des autres. On a chacun notre propre vécu, notre propre façon de penser, notre expérience de navigation sur internet, il faut arriver à se mettre à la place du client qui va exprimer ses besoins d’une autre façon. 

Multiplier les connexions

Il importe de multiplier les appels, les réunions, les échanges en face à face pour éviter les non-sens et les incompréhensions dues aux décalages entre les langages différents (le français et le code par exemple).

Dédramatiser les situations et expérimenter

Il arrive assez souvent que les clients aient des peurs face aux nouveautés, notamment lors de la prise en main d’un site. Il faut donc accompagner le client en se mettant à sa place, lui expliquer que c’est facile et que les erreurs sur internet sont toujours rattrapables.

” Il faut expérimenter, essayer. L’expérience vient avec la pratique  ! Les erreurs façonnent le cerveau et permettent de replacer les peurs à leur place.”

Avoir un cahier de charges explicite

Le cahier des charges est la base du travail du développeur, c’est l’outil de communication entre les parties prenantes. Il faut donc poser par écrit tout ce dont on a besoin et ne laisser aucune place au doute. Le cahier des charges doit faire apparaître tous les besoins précis, les fonctionnalités souhaitées, les actions qui découlent des boutons. Il importe également de communiquer sur les choses qu’on ne sait pas forcément pour se faire alors bien accompagner par les équipes qui ont l’habitude. Il n’y a pas de questions bêtes : si personne n’ose poser la question, le projet reste bloqué !

Penser d’abord à l’utilisateur

Lorsqu’on échange avec le client, il faut lui rappeler les usages des utilisateurs. Par exemple aujourd’hui l’important c’est d’avoir un site responsive ! Malheureusement de nos jours on pense trop la construction d’un site sur ordinateur alors que l’utilisation principale est sur mobile. Il faut d’abord réfléchir son site sur smartphone. Penser un site sur bureau c’est prendre le risque de dégrader l’expérience utilisateur. C’est d’autant plus vrai pour les projets chrétiens car les utilisateurs veulent pouvoir utiliser les contenus spirituels, à portée de main, sans aller forcément sur ordinateur. 

Se former perpétuellement

L’informatique évolue très très vite ! Les sites réalisés il y a 5 ans sont déjà dépassés. On voit aujourd’hui l’émergence de la blockchain et des objets connectés. Il faut rester à la page. Jean-David utilise feedly pour s’abonner aux flux RSS de blogs instructifs et tendances. Cela lui permet d’avoir tout un contenu pertinent agrégé en un seul endroit et de lire ensuite les articles qui lui semblent utiles. 

Pour en savoir plus sur les conseils de Jean-David et sa conception innovante du métier de développeur, écoutez le podcast en entier.

jean david daviet coder pour le royaume

“J’ai ressenti comme un appel pour mettre mes capacités au service de Dieu”

coder pour le royaume

articles similaires

30 minutes pour briller

Tu travailles pour une organisation chrétienne ou tu rêverais d'annoncer la Bonne Nouvelle ?

Tu veux booster ta communication pour faire rayonner le message chrétien ?

Inscris-toi ici pour recevoir chaque semaine un podcast et des conseils inspirants pour enrichir tes compétences de communicant et progresser dans ton impact

AllEscort